retour à l'accueil
Président - Discours Président - Discours 24 novembre 2013

Discours du Président pour les 60 ans de La Relève

Madame la Vice Présidente

Mesdames et Monsieur les membres du bureau

Mesdames et Messieurs les administrateurs

Monsieur le Directeur Général

Mesdames et Messieurs les membres de l’équipe de direction

Mesdames les délégués du personnel

Mesdames et Messieurs les collaborateurs

Mes chers amis

 

Je suis très honoré et heureux de vous recevoir ce soir au nom de La Relève qui fête aujourd’hui son 60ème anniversaire.

Que tout le monde se rassure, je ne vous ferai pas un long historique sur celle qui vous invite ce soir et ceci pour deux raisons : premièrement cela serait fastidieux et d’autre part je ne ferai pas l’injure d’oublier qui que se soit qui nous permet aujourd’hui d’être rassemblé.

Pour faire cette courte intervention j’ai longuement réfléchi sur le mot qui caractérise le mieux La Relève. Et rapidement le verbe Oser m’est apparu comme le plus approprié.

En effet, en 1953 il a fallu oser créer une association pour venir en aide aux hommes incarcérés et je souhaite remercier Madame Jeannine Mistral fondatrice de notre association.

Il a fallu pour mes prédécesseurs Oser s’investir pour faire perdurer cette structure pendant six décennies en traversant des moments difficiles et faire évoluer La Relève. Je souhaite vous les citer, certains les ont connus :

Monsieur Jean Febvre jusqu’en 1964

Monsieur Edmond Groslière (1964/1965)

Monsieur Jacques Perrin (1970/1975)

Monsieur Marcel Welti (1977/1988)

Monsieur Georges Charrel (1993/2001)

Monsieur Alain Griveau (2002/2005)

 

J’aurai un mot particulier pour mon prédécesseur direct Lucien Piolat, présent dans cette salle, qui a Osé s’engager dans une véritable modernisation de l’association et qui a été le porteur du projet d’acquisition de notre siège social actuel où nous vous accueillons ce soir.

 

Depuis sa création, La Relève a toujours osé innover. Cela n’est pas sans créer des tensions en interne ou en externe, et ces dernières semaines nous le prouvent encore malheureusement. Mais sans cette volonté, nous ne pourrions être ensemble aujourd’hui. Que cela déplaise, aux pseudo-puristes d’une action sociale révolue et aux donneurs de leçon bienpensante, qui préfèrent vivre sur des acquis moribonds, La Relève par sa volonté d’innovation, et son audace est devenue un opérateur reconnu, incontournable, dans l’action sociale départementale.

 

Cette reconnaissance n’a pu s’acquérir sans les compétences professionnelles, l’engagement de nos collaborateurs réunis ce soir et je les en remercie. Vous êtes la cheville ouvrière de cette réussite qu’est La Relève, et vous pouvez en être en fiers, et je sais combien votre mission peut être difficile par moment.

Je ne peux parler de nos collaborateurs sans avoir une pensée particulière pour une de nos équipes. Je les appelle affectueusement les filles. Je suis sur qu’elles se sont reconnues ! Je fais référence à l’équipe de Charline. Je voulais les remercier devant vous tous, pour leur sourire quand j’arrive à la cuisine, leurs rires, leur bonne humeur. C’est un petit coup de soleil à chaque fois. Et je pense particulièrement à l’une d’elle, et je veux l’assurer de mon soutien dans son combat actuel.

Je ne serai pas complet si je n’évoquais pas ici nos délégués du personnel. Au cours de leur mandat nous avons appris à nous connaître, à travailler ensemble, à nous écouter. Elles sont très efficaces pour amener l’argumentaire pertinent pour faire pencher la décision de l’employeur que je représente. Il en reste deux sur les quatre,  Anne et Karine. Alors merci pour votre franchise dans nos échanges, pour votre engagement  dans une mission complexe qui demande conviction et équilibre.

 

Je veux remercier mes collègues administrateurs pour leur dévouement et leur implication. Ensemble, nous prenons des décisions importantes, nos débats peuvent être passionnés voir électriques. On reproche souvent aux associations la tendance de soumission des bureaux ou Conseils d’Administration à l’équipe de direction. Je peux vous certifier que, dans notre maison, les administrateurs décident et assument pleinement les positions stratégiques.

 

Je veux remercier les membres de l’équipe de direction, qui supporte des administrateurs un peu envahissants parfois. Les remercier pour leurs conseils, leurs orientations auprès des administrateurs.

Naturellement, je veux remercier particulièrement notre Directeur Général car notre réussite est en grande partie due à son travail depuis de nombreuses années.

 

Pour clore ce discours, que j’ai voulu le plus court possible, j’aurai un message personnel à transmettre. Je voudrai remercier mon épouse, mais aussi tous les conjoints de nos administrateurs ici présents pour leur patience de supporter nos communications téléphoniques du week-end, nos séances informatiques, nos absences pour cette maison.

Mesdames, Messieurs, j’ai tenu mon engagement d’être bref car nous avons voulu que cette soirée soit placée sous le signe de la convivialité et de la fête. Je vous souhaite donc une agréable soirée pour l’anniversaire de celle qui nous accueille.

 

 

Le Président

Stéphan PEYSSON